Saint-Germain-en-Laye : comment la ville a fait de la culture son identité

Par son histoire, son patrimoine, l’importance de ses équipements, Saint-Germain-en-Laye est une ville culturelle par nature, forte d’un réseau de partenaires très investis. Le ministre de la Culture Franck Riester sera en visite dans la commune le mercredi 26 juin. Un temps d’échange sera organisé à La Clef, à 10h30, avec les responsables politiques et les acteurs culturels de la ville :

Avec un nombre record d’établissements scolaires, publics et privés, de la maternelle à l’enseignement supérieur, un patrimoine historique, architectural et naturel, important (châteaux, hôtels particuliers, monuments historiques classés ou inscrits, secteur sauvegardé, forêt et Grande Terrasse de Le Nôtre), une ouverture à l’international, un personnage illustre dans le monde entier Claude Debussy et un Musée d’Archéologie nationale, voulu par Napoléon III, ouvert en 1867, abritant d’importantes collections, Saint-Germain-en-Laye a la culture comme identité.

Récompensée de plusieurs labels, Maison des illustres, Ville impériale, Saint-Germain candidate à Villes et Pays d’art et d’histoire.

Une démarche culturelle en réseau
À Saint-Germain-en-Laye, la démarche culturelle est initiée dès le plus jeune âge. Les enfants sont sensibilisés et formés à la culture lors d’actions d’éducation artistique dans les écoles : accueils de classe en médiathèque, rencontres avec des artistes, ateliers pédagogiques, présentations d’instruments de musique, projets artistiques pluripartenariaux comme les résidences, ou encore participation aux évènements de la Ville ( Festival de street arts, fête de la Musique, fête de l’Internet, Journées du patrimoine).

« Cet enjeu d’éducation artistique et culturelle ne peut s’étendre sur l’ensemble du territoire qu’en reposant sur un maillage de partenaires culturels, sociaux et éducatifs », explique Benoît Battistelli, adjoint au maire chargé de la Culture. Résultat d’une construction concertée avec les associations culturelles locales, ce programme enrichit l’offre culturelle de la Ville, assure une plus grande couverture des publics et constitue un axe fort de la politique culturelle.

Un musée numérique en septembre
« L’action culturelle crée du sens, renforce le lien social et participe au développement économique local. À Saint-Germain-en-Laye, la culture est le socle du vivre-ensemble », explique Arnaud Péricard, maire de Saint-Germain-en-Laye qui aura l’honneur d’accueillir mercredi 26 juin, Franck Riester, ministre de la Culture. L’occasion d’évoquer avec lui la politique culturelle de la Ville et notamment le projet Micro-Folie coordonné par la Villette et inscrit dans le plan du ministère de la Culture « La culture près de chez vous ».

Lieu dédié à la culture numérique sous toutes ses formes, mais également espace de convivialité, le musée numérique Micro-Folie implanté quartier des Rotondes reposera sur une coopération des acteurs locaux. Son ouverture est programmée le samedi 14 septembre à l’occasion des Journées européennes du patrimoine.

SOURCE : COMMUNIQUÉ DE PRESSE VILLE DE SAINT-GERMAIN-EN-LAYE

Regardez aussi

Conflans-Sainte-Honorine : un ouvrage retrace l’histoire des cinémas de la ville

L’ouvrage de Claude Forest et Arnaud Chapuy revient sur la genèse des salles de ciné …