Poissy : l’usine PSA met fin à l’équipe de nuit le 25 octobre prochain

Le 25 octobre prochain, l’activité de l’équipe de nuit de l’usine automobile PSA de Poissy sera arrêtée. Depuis longtemps évoquée, la direction de l’usine a décidé de concrétiser ce projet controversé dès octobre prochain. Suite à la suppression des équipes nocturnes, l’usine devrait se retrouver en sureffectif, un risque que le syndicat Force ouvrière (FO) dénonce.

Pour pallier au sureffectif du site, la direction avait annoncé la mise en place d’un plan de réduction de la masse salariale, à travers la non-reconduction de 480 contrats, principalement intérimaires. Selon FO, il parait néanmoins peu probable que la direction réussisse à tenir l’objectif d’éconduire ces 480 contrats avant la fin de l’année.

Les 600 employés de l’équipe de nuit devraient venir s’ajouter aux effectifs de jour, entrainant ainsi la surcharge du site. Si l’annonce il y a quelques mois, de l’attribution d’un nouveau véhicule Opel au site était venue calmer les esprits, les syndicats de l’usine restent aujourd’hui très inquiets. A l’image des revendication mentionnées par le syndicat Force ouvrière dans son communiqué de presse, ils réclament à la direction l’attribution de volumes supplémentaires de production, pour éviter le sureffectif :

Parce que l’emploi est la priorité absolue, FO, 1ère organisation syndicale à l’usine de Poissy, se mobilise pour assurer une activité suffisante et garantir la pérennité du site. Véritable victoire pour tous les salariés, l’annonce il y a quelques mois d’un nouveau véhicule est venue récompenser tous leurs efforts. Mais, aujourd’hui, il nous faut aller encore plus loin. FO attend de la direction une vision industrielle claire et ambitieuse pour faire de Poissy l’usine du futur ! Concrètement, cela passe dans les prochains mois par des volumes supplémentaires.

« Nous pouvons garantir cette capacité de production avec tous les atouts reconnus de notre usine : qualité de la production, faible accidentologie, adaptabilité, réactivité, efficacité, qualité du dialogue et du climat social… La récente attribution d’un nouveau véhicule traduit en acte cette confiance du groupe envers Poissy et tous les salariés » rappelle Brahim Aït-Athmane, Délégué Syndical FO PSA Poissy et Secrétaire de FO Val de Seine.

FO entend rencontrer très rapidement la Direction du site ainsi que la Direction du groupe PSA pour étudier toutes les pistes déjà identifiées (et elles sont nombreuses) en vue d’obtenir des volumes supplémentaires de production et éviter ainsi toute situation durable de sureffectif. Syndicat majoritaire dans les 3 collèges, FO est conscient des opportunités à saisir au sein du groupe pour garantir un haut niveau de production sur le site de Poissy.

 

Il y a quelques mois déjà, Le Parisien évoquait la mise en place d’une nouvelle organisation du site PSA et de l’équipe de nuit. Seulement ici, tout en laissant planer le doute, la direction ne mentionnait qu’une simple suspension de sept semaines. Depuis elle a changé de cap et opté pour la suppression

Cette mesure intervient dans le cadre de la réorganisation du site. Après l’installation d’une ligne unique de production et d’une nouvelle plate-forme de montage destinée à la fabrication d’un nouveau modèle, des ateliers sont rapatriés au plus près des chaînes. « Il y a d’énormes machines à déplacer, des personnels à former et des essais à effectuer », explique Frédéric Przybylski, le directeur de l’usine. Ainsi à partir du 6 avril prochain, l’équipe de nuit, qui comprend environ 600 employés, s’arrêtera pour sept semaines. « Nous ne savons pas encore si elle sera entièrement relancée », ajoute-t-il.

SOURCE : COMMUNIQUÉ DE PRESSE / LE PARISIEN CREDIT PHOTO : TR 78

Regardez aussi

Yvelines : pour ActivitY’, le retour à l’emploi passe par la formation

Lundi 11 juin, 100 Yvelinois, en parcours d’insertion, ont reçu une attestation témoignant de leur …