Poissy : fermée depuis 6 mois pour une mystérieuse puanteur, la médiathèque va rouvrir

Dans un communiqué de presse, la mairie de Poissy raconte par le menu les avanies qui ont mené à la fermeture de sa médiathèque depuis le 17 mars dernier, alors que celle-ci avait déjà été fermée du 14 juillet au 3 novembre 2016. En cause, des remontées de polluants dues à la crue de 2016 :

Après deux mois de travaux intensifs et de nouvelles mesures de la qualité de l’air le 13 septembre ne révélant aucune pollution, la réouverture de la médiathèque Christine de Pizan a été actée jeudi 14 septembre par le cabinet indépendant CSTB (Centre scientifique et technique du bâtiment) et la médecine du travail. Une décision prise en étroite collaboration avec le maire de Poissy, Karl Olive, la directrice de la structure et la direction des ressources humaines de la ville.

Cette réouverture aura lieu le samedi 30 septembre. Quinze jours sont en effet nécessaires pour que les agents puissent emménager dans les lieux, rapatrier les milliers d’ouvrages sortis du bâtiment durant les longues semaines de fermeture et nettoyer tout ce qui peut l’être pour accueillir dans les meilleures conditions les adhérents et usagers.

C’est la fin d’un long tunnel pour tout le monde puisque pour rappel la médiathèque est fermée depuis le 17 mars 2017. Ce jour-là, la remise en fonction d’une ventilation après 15 jours d’arrêt occasionne chez des agents de véritables symptômes liés à une absence de renouvellement d’air. Décision est prise immédiatement par le maire de fermer l’établissement. Cette pollution fait suite à une première fermeture entre le 15 juillet et le 3 novembre 2016.

Cette fois-ci liée à la présence de COV (composés organiques volatils) caractérisant une émanation de polluants localisée dans la réserve du sous-sol. Elle a été aspirée par le système de climatisation. Une remontée ponctuelle de la nappe phréatique liée à la crue de juin 2016 qui a fait remonter des polluants dans les sous-sols du bâtiment.

« Il a fallu tout d’abord identifier les problèmes, trouver la méthode pour les résoudre et mener les travaux. Tout cela avec une étroite collaboration entre tous les partenaires, explique le maire de Poissy. J’ai toujours dit que nous ne ferions pas d’économie dans ce dossier. Ça a été le cas. 162 000 euros ont été investis par la ville pour repartir sur des bases totalement saines, ce qui est désormais le cas. »

Ainsi une multitude d’actions ont été menées : assurer un confort thermique à l’intérieur de la médiathèque, allonger la période de ventilation de l’équipement, reprise et nettoyage des gaines d’aération, augmentation de la fréquence des changements de filtres, sensibilisation des agents sur l’utilisation des produits de nettoyage des ouvrages, mais aussi sur le fonctionnement de leur bâtiment, étanchéité de la réserve du sous-sol par cloisonnement, etc.

Une remise en état global a été opérée avec la réparation de fuites, de reprise de certains murs, sol, plafond, portes automatiques ou du rideau métallique. « D’autres actions en apparence plus anodines ont aussi été accomplies pour être sûr de ne rien laisser au hasard », poursuit le maire.

Vendredi 15 septembre, les agents de la médiathèque ont pu commencer à réintégrer les lieux, non sans avoir bénéficié d’explications sur les travaux effectués lors d’une visite avec la DRH. « Tout est transparent et tous les documents, sondages, les contrôles de la qualité de l’air sont à leur disposition », dit l’édile.

Le mardi 26 septembre, à 20h, une réunion publique est aussi organisée au forum Armand-Peugeot en présence du cabinet indépendant et de la mairie pour répondre à toutes les questions des adhérents et des usagers.

Enfin, le samedi 30 septembre place à la réouverture, lors d’une belle journée entre 10h et 22h, avec de multiples animations et deux concerts de jazz manouche à 18h30 et 20h30. Vous êtes attendus nombreux !

SOURCE : COMMUNIQUÉ DE PRESSE – MAIRIE DE POISSYCREDIT PHOTO : TR 78

Regardez aussi

Coronavirus : trafic réduit pour le RER A dès ce mercredi 18 mars

En fin d'après-midi ce mardi 17, le compte Twitter du RER A a indiqué que les branches passent en plan de transport adapté dès ce mercredi 18 mars.