Mantes-la-Ville : manifestation et grève des communaux, le maire veut toujours ses 1607 heures

Ce jeudi matin, dès 10 h 30 et comme ils l’avaient annoncé, environ 120 personnes dont de nombreux agents communaux se sont rassemblés devant l’hôtel de ville (photo) sous l’égide de la CGT, seul syndicat de la municipalité, qui a avancé le taux de 90 % des 347 fonctionnaires en grève.

Ils étaient également en grève de 10 h 30 à 13 h 30 dans le cadre d’un mouvement reconductible chaque jour jusqu’au 28 septembre. Ils protestent contre le souhait du maire FN Cyril Nauth de vouloir revenir aux 1607 h de travail annuel pour tous les agents, ce qui correspond en temps de travail à 11 jours de congés.

Suite à la manifestation, et à une rencontre entre une adjointe et les représentants du personnel tenue à partir de 11 h 30, la municipalité mantevilloise a envoyé un nouveau communiqué de presse :

Le syndicat CGT territoriaux de Mantes-la-Ville a déposé le 15 septembre 2017 un préavis de grève couvrant la période du 21 septembre au 28 septembre, sous forme de débrayage de 10 h 30 à 13 h 30.

Le motif de ce mouvement est le « retrait du projet qui vise à supprimer les 11 jours de congés supplémentaires » dans le cadre du retour au temps de travail légal de 1607 heures annuelles pour les agents de la collectivité.

Ce jeudi 21 septembre au matin, une cinquantaine de personnes (agents de la collectivité et des personnes extérieures à la collectivité), et non 200 comme l’affirment les représentants du personnel, se sont rassemblées vers 10 h 30 devant la mairie (ils étaient environ 120 d’après un décompte fait sur place à 11 h 15, Ndlr).

Une délégation a été reçue par Mme Fuhrer-Moguerou, adjointe au maire déléguée au personnel, et à l’occasion de cette entrevue, il a été rappelé qu’aucune décision n’avait été prise sur la question des 11 jours de congés annuels supplémentaires.

Cyril Nauth précise que les négociations avec les représentants du personnel sont ouvertes depuis le 4 septembre, et que le dialogue social est engagé avec tous les agents et leurs responsables et représentants jusqu’à mi-décembre.

Comme annoncé, l’objectif visé par la municipalité est la mise en place des 1607 heures de travail effectives, conformément au cadre légal. À ce jour, comme Cyril Nauth l’a déjà souligné, aucune décision n’a été prise, aucun choix n’a été fait par les élus, sur les différentes et nombreuses options qui s’offrent à la collectivité.

En conséquence de quoi, il est impossible de se positionner à l’heure actuelle sur l’une de ces options, plutôt que sur une autre, le sujet des 11 jours de congés supplémentaires étant un élément de discussion parmi tant d’autres.

C’est dans ces termes que Cyril Nauth a demandé par courriel cet après midi à la CGT Territoriaux de Mantes-la-Ville de lever le préavis de grève déposé jusqu’au 28 septembre. Dans ce cadre, les discussions seront et resteront possibles, ainsi que le dialogue social avec la CGT.

SOURCE : COMMUNIQUÉ DE PRESSE – MAIRIE DE MANTES-LA-VILLECREDIT PHOTO : TR 78

Regardez aussi

Mantes-la-Ville : le premier adjoint force la main aux personnes âgées pour des procurations

Lors d'une opération de boîtage à Mantes-la-Ville, le premier adjoint au maire sortant RN, Laurent Morin, a insisté auprès d'une septuagénaire pour l'emmener au commissariat faire une procuration. Choquée de la démarche, sa famille témoigne et dénonce une telle pratique.