Mantes-la-Ville : Face au maire RN, Sami Damergy soutenu par le président du Département

Pierre Bédier, président du conseil départemental des Yvelines appelle les Mantevillois à se mobiliser derrière la liste « Union pour Mantes-la-Ville » du candidat sans étiquette Sami Damergy face au maire sortant Rassemblement national.

C’est un soutien de taille pour le candidat à la mairie de Mantes-la-Ville Sami Damergy. Dans un communiqué de presse daté du mardi 2 juin, le président du conseil départemental des Yvelines, Pierre Bédier (LR), a annoncé apporter son soutien au candidat et à sa liste Union pour Mantes-la-Ville.

Car après de nombreuses discussions, seulement deux listes s’affronteront lors du second tour des élections municipales le 28 juin prochain, celle du maire sortant RN Cyril Nauth, arrivé en tête au premier tour avec 33,72 % des suffrages exprimés, et celle de Sami Damergy, arrivé en deuxième position avec 27,22 % des voix.

A Mantes-la-Ville l’objectif est ainsi clair : maximiser les chances de débouter le Front National en place à la municipalité depuis les dernières élections. Il s’agit désormais de « pouvoir battre la nouvelle liste de Monsieur Nauth et du Rassemblement National » explique Pierre Bédier dans son communiqué de presse :

Après l’élection par le plus grand des hasards d’une liste FN et d’un maire incompétent Mantes-la-Ville s’est paralysée, Mantes-la-Ville s’est isolée, Mantes-la-Ville s’est égarée.

Paralysée : En six ans le maire n’a rien réalisé. Absolument rien. Il s’est contenté de changer le nom de bâtiments existants et d’entretenir des polémiques inutiles.

Isolée : En six ans le maire n’a noué aucun partenariat et n’a pas su réaliser des dossiers cohérents et solides de demandes de subventions.

Egarée : Dans cette ville à la tradition sociale et solidaire bien établie, la municipalité RN n’a su proposer que des baisses de crédits et de subventions et aucune action en faveur des plus modestes.”

L’incertitude pesait sur le maintien ou non de la liste d’Amitis Messdaghi (EELV), arrivée en troisième position. Ce lundi 1er juin, la tête de liste a finalement annoncé au Parisien sa décision de se retirer de la course : ” Ma responsabilité c’est de faire barrage au Rassemblement national […]. A titre personnel, j’ai toujours mis mon veto à une triangulaire même s’il existait des positions divergentes au sein de mon groupe.”

Pour sa part, Romain Carbonne pour Nous Mantevillois avait choisi de se retirer au lendemain du premier tour.

SOURCE : COMMUNIQUÉ DE PRESSE – PIERRE BEDIERCREDIT PHOTO : TR 78

Regardez aussi

Mantes-la-Ville : le premier adjoint force la main aux personnes âgées pour des procurations

Lors d'une opération de boîtage à Mantes-la-Ville, le premier adjoint au maire sortant RN, Laurent Morin, a insisté auprès d'une septuagénaire pour l'emmener au commissariat faire une procuration. Choquée de la démarche, sa famille témoigne et dénonce une telle pratique.