Mantes-la-Jolie : municipales, un désistement dans la liste sans étiquette

La liste sans étiquette menée Khadija Moudnib (LREM), David Stefanelly (PS) et Michel Merelle (Modem) a dû faire face à l’annonce du retrait de l’un de ses membres ce mardi matin.

Une liste de rassemblement avait récemment été mise en place en vue des élections municipales. La Gazette en Yvelines indiquait en effet le 28 novembre dernier que ce groupement réunirait des personnalités d’horizons politiques divers, notamment Khadija Moudnib (LREM), David Stefanelly (PS) et Michel Merelle (chef de file du Modem).

Mais aujourd’hui, Miguel Lima (SE) qui avait lui aussi rejoint cette liste, a finalement décidé ce mardi matin de se retirer de ce projet. Il précise bien qu’il ne s’en va pas pour rejoindre une autre liste. Son retrait tiendrait plus du fait qu’il ne soit pas, selon ses termes, “un politicien pur”. Sa vision des choses serait par conséquent un peu trop différente en ce qui concerne les projets à mettre en place pour la ville.

J’ai pris la décision de me retirer de la liste de rassemblement en tant que membre de la société civile. Je ne rejoindrais aucune autre liste. Je comprends la déception de ceux qui m’ont soutenu dans cette aventure et je suis certain qu’ils comprendront ma décision. N’étant pas un politicien pur, j’ai une vision différente sur les projets que j’envisageais pour la ville.

 

SOURCE : MANTES ACTUCREDIT PHOTO : TR 78

Regardez aussi

Carrières-sous-Poissy : Eddie Aït refuse des “alliances de circonstances”

Dans un communiqué de presse publié jeudi 4 juin dans l’après-midi, le candidat à la mairie de Carrières-sous-Poissy Eddie Aït, dénonce des « alliances de circonstances ». Ses déclarations interviennent ainsi peu après l’annonce de la fusion des listes conduites par Khadija Gamraoui et Anthony Effroi.