Mantes-la-Jolie : il entre à l’hôpital en disant porter une ceinture d’explosifs

La nuit dernière, cet agent de sécurité de l’hôpital de Mantes-la-Jolie a dû se demander ce qu’il se passait. Vers 1 h 15, un homme de 30 ans entre en effet dans le centre hospitalier, se dirige vers lui. Il lui affirme alors porter une ceinture d’explosifs et être membre de Daesh.

Appelée à la rescousse, la police nationale vient à l’hôpital… et l’interpelle sans aucun incident, pour apologie du terrorisme. Nulle ceinture d’explosifs sur le trentenaire habitant Limay : les premières constatations permettent d’établir qu’il « ne jouissait pas de toutes ses facultés mentales », précise une source proche de l’enquête.

SOURCE : TR 78CREDIT PHOTO : TR 78

Regardez aussi

Coronavirus : élan de solidarité pour l’hôpital intercommunal de Poissy-Saint-Germain

Pour aider les soignants qui sont confrontés à l'épidémie de coronavirus, Covid-19, des médecins retraités et libéraux leur viennent en aide. Le centre hospitalier intercommunal Poissy Saint-Germain en Laye (Chips) va créer cette semaine un recueil des manifestations solidaires.