Limay : il volait les lycéens avec la complicité d’un élève

C’est une enquête express qu’ont mené les enquêteurs du commissariat de Mantes-la-Jolie ce week-end des 16 et 17 décembre. En fin de semaine, plusieurs élèves de Terminale du lycée Condorcet a Limay ont été victimes de vols dans les vestiaires du gymnase, révèle Le Parisien :

« Dix-sept téléphones, douze casques, six cartes d’identité, six portefeuilles, quatre montres… » Ce n’est pas une liste collective de cadeaux de Noël mais le triste bilan du vol dont viennent d’être victimes des élèves de deux classes de Terminale du lycée Condorcet, de Limay.

En fin de semaine dernière, les vestiaires du gymnase dans lequel ils suivaient leur cours de sport, entre 10 h 30 et 12 h 30, ont été cambriolés. Le voleur a mené une vraie razzia, dérobant aussi bien des objets high-tech, l’argent liquide ou une carte bancaire, que des tickets de bus ou des cartes Vitale. Un carnet de correspondance a même été subtilisé…

L’enquête des forces de l’ordre va rapidement se tourner vers un élève habitant à Issou et dont le téléphone n’avait pas été dérobé lors des cours de sport. Et c’est dans ce même téléphone qu’ils ont découvert la photo d’un ami du lycéen posant fièrement en voiture avec des smartphones à proximité, relate le quotidien francilien :

Placé en garde à vue, ce dernier a reconnu les faits. Il a indiqué aux policiers s’être faufilé dans les vestiaires par un trou, après avoir escaladé un mur, avant de faire main basse sur l’ensemble des biens des adolescents. Pour commettre son délit, il a très certainement bénéficié de la complicité de son camarade scolarisé dans l’établissement.

Les effets personnels des adolescents n’ont cependant pas pu être retrouvés par les enquêteurs. Cet événement a choqué les victimes et leurs camarades qui ont décidé de réagir :

Un groupe d’élèves a même envoyé un courrier au maire de Limay et au conseil départemental (c’est pourtant le conseil régional qui a la charge des lycées) pour dénoncer ce vol. « Le vol nous a causé un traumatisme, certaines personnes étaient en larmes, d’autres en état de choc », écrivent-ils.

SOURCE : LE PARISIEN 78 CREDIT PHOTO : TR 78

Regardez aussi

Versailles : à huit dans une voiture volée

Cette Renault Modus n’est pas passée inaperçue alors qu’elle circulait avenue de Saint-Cloud à Versailles. …