Epône, Nézel, Mézières-sur-Seine se paient un radar de poche nouvelle génération

Les automobilistes n’ont qu’à bien se tenir : en plus de leur vitesse, le nouvel outil (photo) de la police pluri-communale d’Epône, de Nézel et de Mézières-sur-Seine peut désormais contrôler leur usage du téléphone au volant comme le port de la ceinture, et ce à plusieurs centaines de mètres.

Fabriqué par l’entreprise américaine Laser technology inc., d’un coût d’environ 4 000 euros, le radar laser miniaturisé Truspeed SE a été homologué en 2016. Il a une précision de 1 km/h, fonctionne dans les deux sens et peut être utilisé derrière une vitre ou sous la pluie par les forces de l’ordre.

La mairie d’Epône indique dans un communiqué de presse que la police pluri-communale se montrera « implacable avec les quelques automobilistes irresponsables qui, sur certaines zones ciblées, mettraient en péril la vie des piétons ou des autres conducteurs » :

Ce radar d’un genre nouveau, envisagé comme une mesure de prévention, permettra de sensibiliser les automobilistes d’un territoire élargi au respect des limitations de vitesse sur certains axes où de nombreux excès ont été constatés et de sanctionner les comportements à risques.

Il va non seulement être en mesure de mesurer la vitesse d’un véhicule se déplaçant de 0 à 300 km/h avec une portée jusqu’à 650 mètres mais également de distinguer les gestes et postures des automobilistes, avec un zoom capable d’agrandir l’image jusqu’à 7 fois. Il est en mesure de détecter l’usage du téléphone portable au volant ou encore une ceinture non bouclée.

Cet équipement a été financé par la commune de Nézel dans le cadre de la mutualisation des moyens de sécurité au service des habitants des 3 communes ; tout comme Mézières-sur-Seine qui avait financé l’acquisition en début d’année 2018 du nouveau véhicule SUV 3008.

Afin d’assurer la sécurité de tous, la police pluri-communale aura pour mission d’être implacable avec les quelques automobilistes irresponsables qui, sur certaines zones ciblées, mettent en péril la vie des piétons ou des autres conducteurs.

SOURCE : MAIRIE D’EPONE – COMMUNIQUE DE PRESSECREDIT PHOTO : MAIRIE D’EPONE

Regardez aussi

Achères : mardi, essai des sirènes d’alerte autour de la station d’épuration

Ces essais ont-ils un rapport avec les récents incidents intervenus dans la station d’épuration achéroise …