Débrayages à Mantes-la-Ville : le maire FN fait travailler ses élus aux côtés des non-grévistes

Il est confronté depuis hier matin par un mouvement de grève des agents communaux fait de débrayages et manifestations de 10 h 30 à 13 h 30, prévus jusqu’au 28 septembre. Ils ne souhaitent pas que l’édile les fasse revenir à une durée annuelle du travail de 1607 h, correspondant à une perte de 11 jours de congés en temps de travail.

Le mouvement, hier, était très suivi selon la CGT qui accompagne le mouvement. Il semble que sa reconduction le soit aussi, car pour instaurer un service minimum avec les agents non-grévistes, le maire mantevillois Cyril Nauth (FN) a dû mettre les élus de sa majorité au travail à leurs côtés, annonce-t-il par un communiqué de presse :

Ce jour, vendredi 22 septembre, à l’appel de la CGT territoriaux, un mouvement de grève local sous forme de débrayages de 10 h 30 à 13 h 30 devait perturber le fonctionnement de la restauration scolaire dans les écoles de Mantes-la-Ville, alors que des négociations sont en cours depuis le 4 septembre pour une période de plusieurs semaines, entre la municipalité et l’ensemble du personnel communal sur la question du temps de travail.

Un service a minima a été mis en oeuvre par la collectivité, dans le seul intérêt des enfants, après la désignation d’agents par le maire pour assurer la distribution des repas et la surveillance des écoliers demi-pensionnaires aux côtés du personnel non gréviste, sur chacun des sites. Certains élus de la majorité sont venus compléter ces équipes spontanément.

Cyril Nauth tient, dans ce cadre, à remercier l’ensemble du personnel et les élus qui ont permis la continuité du service public, ainsi que les parents d’élèves pour leur compréhension.

SOURCE : COMMUNIQUÉ DE PRESSE – MAIRIE DE MANTES-LA-VILLECREDIT PHOTO : TR 78

Regardez aussi

Carrières-sous-Poissy : municipales, Eddie Aït reçoit le soutien de Daniel Schalck

Le candidat aux prochaines élections municipales Eddie Aït (SE) a récemment reçu le soutien de …