Coronavirus : Vers des fêtes de Pâques et du Ramadan à huis-clos ?

Les lieux de cultes n’ont pas échappé aux mesures de fermeture déployées par le gouvernement, laissant, de ce fait, les fidèles orphelins de toute cérémonie. Alors que l’arrivée prochaine des fêtes de Pâques et du Ramadan posent question, en Vallée de Seine les responsables religieux s’adaptent grâce à internet. 

“Se préparer à célébrer ces grandes fêtes dans un cadre différent.”  C’est ce qu’a demandé Emmanuel Macron, ce lundi 23 mars 2020, aux représentants des cultes, rapporte l’AFP. En effet, le chef de l’État a rappelé que les fêtes de Pâques juive (9 au 16 avril) et chrétienne (6 au 13 avril) ainsi que le début du ramadan (autour du 24 avril) ne pourront pas donner lieu à des rassemblements, en raison de la lutte contre la propagation du coronavirus, Covid-19.

A Mantes-la-Jolie, la Grande Mosquée a fermé ses portes depuis le 13 mars, “ce qui a déboussolé pas mal de fidèles”, confie Mohamed Aït Saghir, le trésorier de la Grande mosquée de Mantes-la-Jolie et responsable du Dialogue islamo-chrétien du Mantois.

Des interrogations qui prennent de plus en plus de place à un mois du début du Ramadan.  “Ce qui remonte c’est que beaucoup  d’entre eux appréhendent ce début de Ramadan, s’il devait se faire en confinement. De toute façon les règles de confinement devront être respectées, c’est important, poursuit Mohamed Ait Saghir. Cela-dit on remarque aussi qu’une bonne partie des fidèles utilise ce temps à la maison pour exercer leur culte en famille, alors qu’ils n’avaient pas forcément l’habitude de le faire”. Pour les accompagner dans cette période si particulière la Grande Mosquée de Mantes-la-Jolie utilise sa newsletter comme principal canal de communication.

En pleine période de Carême et avec le lundi de Pâques en ligne de mire, la communauté chrétienne, elle aussi, s’organise.

Dans la paroisse de Verneuil-Vernouillet, c’est avec une “lettre paroissiale” quotidienne et en vidéo que le père Amaury s’adresse à la communauté. “Je ne saurais trop vous encourager à vous connecter régulièrement au site de la paroisse. Chaque jour une vidéo est postée pour contribuer à garder le contact. Y figurent aussi les liens pour entendre déjà deux des trois conférences de Carême, la troisième arrivera mercredi soir”, indique-t’il dans sa lettre du samedi 21 mars.

“Vous serez sauvés si vous revenez et si vous restez calmes, votre courage sera de rester tranquilles et d’avoir confiance”, cite de la Bible, le père Matthieu Williamson, le prêtre des paroisses du groupement de Mantes-la-Jolie, sur sa page Facebook le 22 mars.

Depuis la fermeture des églises mantaises le dimanche 15 mars, le curé utilise le réseau social pour entretenir le lien avec ses fidèles. “Si on peut essayer de trouver un aspect positif à cette période c’est que, chez eux, les gens ont le temps d’approfondir leur foi. Moi-même, dans mes messages je fais des passerelles avec ce qu’on est en train de vivre”, explique-t-il.

Sa présence en ligne lui permet également de répondre à certaines interrogations, comme celle de l’autorisation de participer à des obsèques. La préfecture des Yvelines le rappelait il y a peu :

“L’organisation de cérémonie funéraire est possible. Dans la stricte limite du cercle intime, soit 20 personnes maximum, avec respect scrupuleux des gestes barrières”

 
“On s’est également organisé pour rester en contact durant cette période de confinement : on essaye de faire attention aux gens qui sont seuls malgré la distance physique”, explique le père Matthieu Williamson. Le 25 mars prochain, pour la fête de l’Annonciation, le curé mantais se rendra, à 12 h, en haut de la collégiale pour “bénir la ville” durant les sonneries de l’Angélus.

SOURCE : AFP – TR 78CREDIT PHOTO : TR 78

Regardez aussi

Versailles: bientôt une carte interactive pour recenser les commerçants ouverts

Le maire DVD de Versailles, François de Mazières, s’est adressé aux habitants dans une vidéo …