Coronavirus : les refuges animaliers redoutent des abandons

Le 15 mars, le refuge de la Fondation assistance aux animaux de Morainvilliers et celui de la SPA d’Orgeval ont annoncé leur fermeture temporaire. Les abandons sont redoutés.

L’annonce est tombée le 15 mars. Les animaux abandonnés devront patienter avant d’être adoptés. Pour respecter les mesures gouvernementales pour limiter l’épidémie de coronavirus, Covid-19, le refuge de la Fondation assistance aux animaux de Morainvilliers a annoncé sur sa page Facebook sa fermeture au public et aux bénévoles “du 16 mars […] au 15 avril inclus (sous réserve de nouvelles consignes)”.

⚠️ En raison des dernières directives du gouvernement, notre refuge restera fermé pour les prochains jours à…

Gepostet von Refuge de Morainvilliers – Fondation Assistance aux Animaux am Sonntag, 15. März 2020

 
La SPA d’Orgeval, qui avait déjà limité depuis le 13 mars le nombre de ses visiteurs, a pris une décision similaire “jusqu’à nouvel ordre”. Les salariés, eux, continueront à venir s’occuper des animaux. Mais outre la fermeture de ces refuges, la peur de l’abandon semble présente.

Alors qu’aucun lien scientifique direct n’a été établi concernant la transmission du coronavirus, Covid-19, de l’animal à l’homme, les refuges animaliers craignent toutefois que les propriétaires d’animaux de compagnie décident d’abandonner leurs compagnons.

Ne les laissez pas tomber 🙏 et partagez au maximum pour éviter que des centaines de loulous vivent le pire…

Gepostet von La SPA – Refuge d'Orgeval am Dienstag, 17. März 2020

 
“Il serait dénué de bon sens et d’humanité d’abandonner son animal pour de fausses rumeurs”, affirme le président bénévole de la SPA, Jacques-Charles Fombonne dans un communiqué relayé le 17 mars sur la page Facebook du refuge d’Orgeval.

Le refuge de la Fondation assistance aux animaux fait quant à elle appel “au civisme et à la responsabilité des propriétaires d’animaux”. Il est vrai que, selon la page Facebook de la SPA d’Orgeval, une augmentation importante du nombre d’abandons provoquerait “une vague d’euthanasie massive dans les fourrières” car les refuges ne seraient plus capables “d’absorber les flux d’abandons venus des fourrières”.

Si les refuges animaliers craignent que l’épidémie de coronavirus entraîne une augmentation des abandons, la SPA d’Orgeval a toutefois déclaré par téléphone dans la matinée du 18 mars qu’aucun appel n’a été reçu ces derniers jours de la part de propriétaires d’animaux inquiets d’une éventuelle transmission du Covid-19 de l’animal à l’homme. Ce constat est similaire du côté du refuge de la Fondation assistance aux animaux à Morainvilliers.

SOURCE : TR 78CREDIT PHOTO : TR 78

Regardez aussi

Coronavirus : les policiers municipaux et gardes champêtres peuvent désormais mettre des amendes

Les policiers nationaux ne sont plus les seuls à pouvoir mettre des amendes pour non …