Aulnay-sur-Mauldre : la guerre entre le maire et ses adjoints se poursuit, les langues se délient

Depuis plusieurs semaines, la guerre est déclarée et rien aujourd’hui ne semble pouvoir les réconcilier. Dimanche 5 mai 2019, une nouvelle étape a été franchie dans le bras de fer qui oppose désormais le maire Jean-Christophe Charbit (SE) à ses adjoints.

Ce jour-là, le premier magistrat de la commune, contesté jusque dans sa propre majorité, s’est vu retirer ses délégations non obligatoires par huit des quatorze élus présents lors du conseil municipal extraordinaire.

Temps Réel 78 publie la lettre ouverte lue par les élus frondeurs (Marie-Noëlle Abadie, Céline Alix, Martine Chaine, Jean-Pierre Chauvin, Michel Contet, Laurent Philippe, Murielle Tavares et Jean-Baptiste Wasser, Ndlr) avant le vote. Ce courrier a ensuite été distribué à tous les Aulnaysiens, le 6 mai 2019 en fin de soirée :

Cette équipe exprime pour la première fois sa démarche et explique comment elle en est arrivée à demander la suppression des délégations non obligatoires à M. le Maire. Nous tenons à préciser que cette lettre ouverte n’est pas un réquisitoire contre M. le Maire mais uniquement un besoin de l’équipe à s’exprimer ouvertement, ce qu’elle n’a pas fait jusqu’à ce jour.

Mr Charbit (le maire SE de la commune, Ndlr) est venu nous chercher individuellement en octobre 2016 et nous pouvions supposer que c’était pour nos qualités et/ou nos compétences. Notre équipe était motivée, soudée, et représentative des Aulnaysiens par sa diversité.

Suite aux élections anticipées de 2016, notre liste « Bien Vivre à Aulnay » a été élue le 11 décembre 2016 avec une majorité de 11 voix. Une liste composée de jeunes, d’actifs et de retraités s’est réunie autour d’un projet commun avec un programme et des décisions transparentes et collégiales.

La liste élue a nommé à son tour Jean-Christophe Charbit, maire de notre commune. Malheureusement très rapidement, la communication, notre philosophie commune, la tenue de notre programme et ces décisions transparentes et collégiales devinrent compliquées, voire impossible avec notre maire, entraînant trois démissions de notre liste, dont deux adjoints depuis le début de notre mandat.

Lors du conseil municipal du 4 avril 2019, monsieur le Maire n’a pas compris la demande légitime de la majorité de reporter le vote des budgets. En effet, monsieur le Maire n’a envoyé ces éléments que le jour même de la réunion ne laissant ainsi pas le temps aux membres du conseil de pouvoir les analyser.

Lors de ce même conseil, monsieur le Maire n’a pas accepté de rendre des comptes à « l’Association pour la Protection des Sites de Maule et de la Vallée de la Mauldre » sur les avancées faites ou restant à faire suite aux inondations de 2016 comme l’ont fait la plupart des communes concernées.

De ce fait, nous sommes 9 membres de cette liste élue à avoir signé le courrier pour demander le retrait des délégations non obligatoires de Mr le Maire. Cette décision difficile à prendre, nous l’avons retardée au maximum, privilégiant un fonctionnement apaisé de la vie municipale. Mais, suite aux derniers événements, il n’a plus été possible de la reporter :

– Retrait de l’ensemble des délégations à Monsieur Contet, 2ème adjoint ;
– Rédaction et édition par M. le Maire d’une lettre personnelle distribuée aux Aulnaysiens en tant que flash info n° 2019-4 ;
– Retraits de l’ensemble des délégations à Monsieur Chauvin, 1er adjoint et Madame Abadie, 3ème adjoint ;
– Changement des serrures de la mairie à plusieurs reprises dernièrement empêchant l’accès à la mairie à ses adjoints, même lors des astreintes ;

Ces événements avaient été précédés par :
– La présentation de manière répétée lors des réunions de conseils et CCAS des comptes et budgets ne correspondant pas aux éléments communiqués en amont ;
– Des propos agressifs envers plusieurs membres de l’équipe étant en désaccord avec les réalisations et projets ;
– La suppression des questions ouvertes au public lors des conseils municipaux ;
– La réalisation unipersonnelle des documents importants (flash info, DICRIM).

Il en a résulté qu’aucun travail d’équipe ne pouvait plus être réalisé. Notre profession de foi prévoyait : « Notre équipe constituée de jeunes, d’actifs et de retraités a pour objectif de représenter et de défendre au mieux l’ensemble des Aulnaysiens. Nos projets seront le fruit d’un travail collectif et de décisions prises en équipe. »

Depuis le début de notre mandat, plusieurs d’entre nous ont alerté sur le défaut de travail d’équipe, de réunion de commission/comité et de participation aux décisions prises par M. le Maire.

Nous sommes conscients que la vie du village est perturbée par ces suppressions de délégation en cascade et controverses diverses. C’est pour cela que nous ne pouvons pas nous taire davantage. Par cette démarche, nous souhaitons rappeler à M. le Maire qu’il a été nommé par une équipe élue, donc engagée vis-à-vis des Aulnaysiens et que celle-ci ne peut plus actuellement respecter ses engagements.

Nous souhaitons également préciser que pour revenir sur les délégations au maire, elles doivent toutes être rapportées. Par contre, elles pourront, si le conseil municipal l’accepte, être redonnées lorsque la confiance et le dialogue seront rétablis.

SOURCE : COMMUNIQUÉ DE PRESSECREDIT PHOTO : TR 78

Regardez aussi

Carrières-sous-Poissy : Eddie Aït refuse des “alliances de circonstances”

Dans un communiqué de presse publié jeudi 4 juin dans l’après-midi, le candidat à la mairie de Carrières-sous-Poissy Eddie Aït, dénonce des « alliances de circonstances ». Ses déclarations interviennent ainsi peu après l’annonce de la fusion des listes conduites par Khadija Gamraoui et Anthony Effroi.