Yvelines : la start-up loue 404 places de stationnement grâce aux bailleurs sociaux

Créée en 2014, la jeune entreprise Yespark se propose d’être un Uber des parkings à louer au mois, en mettant en relation simplement loueurs et automobilistes par son application mobile. Dans les Yvelines, elle propose aujourd’hui 404 places de stationnement protégé dans 34 parkings du département, surtout à l’Est pour l’instant.

Sa spécificité ? La plupart de ces places de parkings sont issues de partenariats avec une dizaine de bailleurs sociaux du département, comme l’Immobilière du moulin vert ou Versailles habitat. Côté tarifs, Yespark annonce un tarif en moyenne inférieur de 30 % au marché privé. Dans les Yvelines, la société propose des locations au tarif allant d’une trentaine à une soixantaine d’euros par mois :

« Proposer à tous une place de parking sécurisée, moins chère, proche de son lieu de résidence ou de travail tout en permettant aux propriétaires de rentabiliser leurs places vacantes, c’est la force du modèle que nous avons inventé et qui fait notre forte croissance. […] En Île-de-France, il existe à ce jour près de 120 000 places encore vacantes et nous entendons bien en gérer la majorité à moyen terme ! » déclare Thibaut Chary, co-fondateur de Yespark.

Pour atteindre un tel volume de parking proposés après seulement 3 ans d’existence, Yespark a créé un modèle unique dans le secteur. Au travers de partenariats avec 43 bailleurs sociaux franciliens (dont la RIVP, Paris Habitat, Logement Français, ICF Habitat ou encore Groupe SNI) la start-up accède à la gestion de 6 000 places vacantes réparties au sein de 333 parkings souterrains en Île-de-France.
[…]
Yespark propose un abonnement mensuel, sans engagement, sans caution ni préavis. L’automobiliste peut s’abonner en quelques minutes et accède au parking grâce à son smartphone, qui devient une télécommande numérique.

En confiant à Yespark la gestion locative de leurs parkings, les bailleurs sociaux d’Ile-de-France entendent accélérer la rentabilisation de leurs emplacements vacants. Depuis sa création en 2014, Yespark a en effet démontré sa capacité à diviser par deux les taux de vacance de ses parkings en seulement deux mois. La startup a ainsi permis à ses 100 bailleurs sociaux et entreprises partenaires de recouvrer 3 millions d’euros.

SOURCE : COMMUNIQUÉ DE PRESSE – YESPARKCREDIT PHOTO : YESPARK

Regardez aussi

Île-de-France : un bureau de change Bitcoin – Euros ouvre bientôt à Versailles

La Maison du Bitcoin parisienne ne sera plus le seul bureau de change de cryptomonnaies …