Verneuil-sur-Seine : le curé engage ses ouailles les plus fidèles à éviter le burn-out

Prêtre catholique de la paroisse de Verneuil-Vernouillet, Pierre Marie Hascal, en ce début d’année, a souhaité porter sur le site internet paroissial une parole de modération. Dans sa dernière tribune, s’il engage en effet les fidèles à s’engager dans la vie de la paroisse, il s’inquiète tout autant de ceux qui donneraient trop à celle-ci :

Dans six ans, Paris accueillera les Jeux olympiques. A la suite de Pierre de Coubertin, nous redirons : L’important, c’est de participer. Cet état d’esprit convient très bien à la vie d’une paroisse : dans l’Eglise aussi, l’important, c’est de participer.

Etre chrétien ne signifie pas consommer les services d’une paroisse, mais faire partie d’un corps, l’Eglise, dans laquelle chacun a sa place. La participation à la vie de la communauté fait partie de la rencontre du Christ.

Et si chacun de nous, en ce début d’année, s’interrogeait sur sa participation à la vie de la communauté ? La messe du dimanche en est le sommet, mais la vie ecclésiale ne se limite pas à la messe. Est-ce que je me sens concerné par les propositions paroissiales (prière, rencontres, services…) ? Est-ce que j’envisage de me proposer lorsqu’un appel est lancé ? Quels sont mes engagements, réguliers ou ponctuels ?

Ou, peut-être, suis-je trop investi dans des activités d’Eglise, au détriment de ma famille ou de mes autres engagements ? Est-ce que je sais dire non à mon curé ? Ce sont souvent les mêmes paroissiens qui répondent généreusement aux appels… Je les remercie beaucoup et je comprends qu’ils aient parfois l’impression d’être très, voire trop sollicités !

Je sais bien qu’on ne peut pas toujours répondre, que les emplois du temps peuvent être chargés, que la santé ne permet pas toujours de s’investir comme on le voudrait. J’invite néanmoins chacun à réfléchir à sa participation… qui est importante !

SOURCE : PAROISSE VERNEUIL-VERNOUILLETCREDIT PHOTO : TR 78

Regardez aussi

Limay : le déchirant appel au secours de la fille des boulangers sinistrés de la Source

« On ne sait pas quoi faire, je crois que j’ai épuisé toutes mes ressources. …